Skip to main content
Les bons plans de régis by APIMKA - Annonces immobilières

Savoir décrypter les annonces immobilières

Les arnaques et les informations cachées sont les vices du monde actuel de l’immobilier.
En effet, nombreux sont les agents immobiliers qui vont volontairement « oublier » les informations les plus sensibles afin de rendre leurs biens très (ou trop) attractifs.


Les informations dissimulées, monnaie courante chez les professionnels de l’immobilier

Sur les annonces immobilières, on peut y voir plein d’annotations telles que « à rafraîchir » ou bien « perché », qui, prises littéralement, ne veulent rien dire ou sont trop floues . On vous les déchiffre ci-dessous :

En étage → Le logement se trouve au 1er étage.
En étage élevé → Le logement se trouve au 2e étage ou plus.
Perché → Le logement se trouve au dernier étage, sans ascenseur.
Pas d’étage indiqué → Le logement se trouve au rez-de-chaussée.
Inondé de lumière → Attention à la température en été.
Charme de l’ancien → Très mauvaise isolation phonique et sonore à prévoir.
Véritable coup de cœur → Argument classique pour rendre attractif un logement qui est sur le marché depuis longtemps et que personne ne veut !
À rafraîchir →  Tout est à refaire, travaux conséquents.
Pas d’ascenseur mentionné →  Un peu de sport quotidien à prévoir.
Vue dégagée → Attention, l’appartement se situe peut-être au bord du périphérique, d’un complexe sportif, d’une école ou d’un terrain vague.
Métro à « 5 minutes » → Effectivement, c’est la durée de votre trajet jusqu’au métro… en courant.
En plein milieu des commerces / quartier animé → Préparez vous à être réveillé à 5h du matin le dimanche par les maraîchers ou à partir de 3h du matin par les bourrés du coin !
Les toilettes ne sont pas mentionnées dans la salle de bains → Prenez garde aux W.C. sur le palier.

Pas de visuel ? Prenez vos jambes à votre cou !

En règle générale, tout ce qui n’est pas visible sur les photos proposées par l’agence pour habiller l’annonce n’existe pas, ou est dissimulé volontairement.

Quelques trucs pour déchiffrer correctement les photos :

  • Une photo où l’on voit une fenêtre avec des rideaux fermés signifie que la vue laisse à désirer ou que le vis-à-vis est très proche.
  •  Une luminosité très forte sans source de lumière imposante veut sans doute dire que la photo a été retouchée pour que le logement apparaisse comme plus lumineux. D’autres éléments, tels que des fauteuils / télévisions / lits etc. anormalement étirés indiquent une retouche photo pour faire paraître les pièces plus grandes qu’elles ne le sont.
  • Pas de photos de la salle de bain ou de la cuisine ? Prenez garde, cela veut sans doute dire qu’elles sont en mauvais état, ou bien pas très jolies.

Soyez également attentifs à tous les détails : la présence d’un ventilateur, climatiseur ou chauffage d’appoint signifie que l’appartement présente des problèmes de régulation de température en été ou en hiver. De la même façon, un portant dans une chambre avec des vêtements pendus indique la présence très limitée d’espaces de rangements. Pour ce qui est de la hauteur sous plafond (HSP), regardez bien l’espace entre le haut des portes et le plafond : si l’espace est très faible, surtout dans des logements modernes, cela signifie que la HSP est limitée.

Les honoraires, sujet de fraude courant

La répression des fraudes a procédé à une enquête qui montre que les infractions dans les agences concernant les honoraires sont de plus en plus nombreuses.

Effectivement, lorsqu’une annonce contient la mention « prix net vendeur« , cela permet au prix de paraître plus bas que ceux de la concurrence pour une même offre, mais ce prix ne compte pas le paiement des honoraires.
Aussi, certaines agences jouent avec le « partage des honoraires », c’est à dire qu’elles affichent le prix du logement plus la moitié des honoraires, ce qui permet au prix d’être attractif, mais en réalité le loueur devra payer l’intégralité des honoraires de l’agence.
Certaines agences vont encore plus loin. Elles affichent que les honoraires sont à la charge du vendeur et non de l’acquéreur, mais à la dernière minute, au moment où tout semble bouclé et que la marche-arrière est impossible, elles finissent par les ajouter au prix à payer par l’acheteur.
D’autres vont user de facilité, en ne dévoilant tout simplement pas leur pourcentage d’honoraires, laissant l’acheteur dans le flou et le dupant même, s’il ne s’en est pas rendu compte.

Pour être certain de connaître le prix final proposé par l’agence, assurez-vous que l’annonce mentionne un prix FAI : Frais d’Agence Inclus.

Attention, l’arnaque immobilière est très fréquente

La plus connue est l’arnaque à la location : de faux agents immobiliers postent des annonces sur Internet en demandant à l’intéressé un dépôt de garantie (habituellement quelques centaines d’euros) envoyé via mandat cash alors que la visite n’a même pas eu lieu. Au cas où le locataire tombe dans le panneau, il se retrouve sans contact de « l’agent immobilier » et sans aucun moyen légal de se retourner contre lui, celui-ci agissant la plupart du temps à l’étranger et/ou sous une fausse identité.

Nos conseils pour repérer les arnaques :

  • Si lors d’un échange d’e-mails la notion de « mandat cash » ou « mandat cash urgent » est mentionnée, lâchez l’affaire ! Aucun loueur honnête n’utilise ce genre de procédé.
  • Rien n’est trop beau : si le prix est largement en dessous des prix du marché, méfiez vous. Notamment dans les grandes villes, où le marché est un peu plus bouché, cherchez plus un logement conforme aux tendances du marché.
  • Si un loueur avec qui vous êtes en contact ne peut plus traîter avec vous parce qu’il est trop occupé ou pour n’importe quelle autre raison (maladie, voyage, etc.) et qu’il vous redirige vers son fils, son frère ou même sa grande tante, laissez tomber. Si c’est une honnête personne, elle se tournera vers un agent immobilier pour s’occuper de la transaction.
  • N’envoyez jamais de l’argent afin de « réserver » un logement, attendez d’être certain de savoir à qui vous avez affaire, et rémunérez le quand vous êtes sûr d’être officiellement locataire. N’envoyez pas non plus de documents avant d’avoir visité le logement.
  • Méfiez-vous des e-mails qui en font trop pour se vouloir rassurants, et qui insistent sur des détails. Une personne qui n’a rien à se reprocher restera sobre.
  • Si votre interlocuteur propose une banque étrangère pour la transaction, vous demande de l’appeler sur un numéro étranger ou bien habite à l’étranger notamment en Afrique ou aux États-Unis), soyez sur vos gardes, car c’est de là que provient la plupart des arnaques.
  • Épiez les fautes d’orthographe, si les e-mails reçus sont bourrés de fautes, n’y donnez pas suite, il s’agit probablement d’une arnaque…

Enfin, n’oubliez pas que sur www.apimka.fr, vous retrouverez des avis d’anciens locataires sur leur logement ainsi que de nombreuses informations utiles sur les immeubles et les quartiers.

Crédit photo : Freepik