Skip to main content
photo du bar Dirty Dick

Envie de vous évader ? Un petit bout de Hawaï en plein coeur de Paris

 

Régulièrement, Apimka vous proposera de nouveaux endroits à la mode (bars, restos, expos…), en vous les faisant visiter à la façon d’un appartement. Cette semaine, on vous donne rendez-vous en plein coeur de SoPi.

 


 

Avec l’été qui arrive, nous avons tous envie de profiter au maximum de la journée et de la terminer autour d’un bon verre en terrasse ou dans un bar sympa mais surtout pas chez soi. Alors, nous partons tous à la recherche des meilleurs rooftops, cafés tendances et bars hipsters de la capitale ! Ces endroits sont super mais autant être honnête : nous supportons 30 minutes de queue pour pouvoir siroter un cocktail à 15€ et observer le coucher du soleil uniquement dans le but de l’afficher sur Instagram ou Facebook afin de faire rager nos amis.

Alors, éloignons-nous un peu de tout ça et perdons-nous dans une petite veine du South Pigalle. Rue Frochot, à deux minutes à pied de la station de métro Pigalle, se trouve le Dirty Dick. Ne vous inquiétez pas, à part le nom, promis ce bar ne sert que des cocktails. Prêt ? Attachez-vous car nous partons direction le Hawaï des années 50 !

L’appartement (le bar) : comme nos voisins américains le disent si bien « Never judge a book by its cover ». Alors même si de l’extérieur, vitres teintées et décorations chamaniques ne vous attirent pas, n’hésitez pas à rentrer. Welcome to Hawaï ! Ambiance tamisée, lumières dans les tons chauds, et température au-dessus des 25°C, pas de doute, nous sommes bien à Honolulu ! Derrière le bar, le mur est essentiellement placardé de bouteilles de rhum, spécialité de la maison. La salle, elle, nous invite à se poser dans de confortables canapés pour profiter de la soirée. Au mur, de gigantesques fresques de pinups en maillot sur la plage. Côté fumeur, pas de panique, en plus d’avoir le trottoir, le Dirty Dick a pensé à vous et vous propose un fumoir où de fausses têtes d’animaux, façon trophées de chasse, habillent les murs.

Le voisinage (l’ambiance / les clients) : ici, le service est super sympa avec des barmans, chacun vêtu d’une belle chemise hawaïenne vintage et totalement in, qui vous préparent les cocktails comme des pros. De vraies œuvres d’art qui coûtent entre 7 et 17€ ! Petit faible pour le Marrero Daiquiri, une revisite fraîche et délicate pour seulement 10€. Les places assises étant rares, les gens s’assoient les uns à côté des autres, et peuvent partager une table ou une banquette sans que cela ne gêne qui que ce soit. Cet état d’esprit vous permet de passer un moment très convivial avec des personnes d’âges et de nationalités différents. Bref, on s’y sent bien au Dirty Dick, entouré d’amis à siroter d’excellents cocktails rafraîchissants. Pour être au calme et être sûr d’avoir de trouver une place assise, privilégiez le début de soirée entre 18h et 20h. Pour les plus téméraires, vous avez jusque 02h du matin pour en profiter !

Le quartier : bon, lorsque l’on vous dit Pigalle, vous pensez aux sex shops, aux clubs de strip et aux dealers… ne mentez pas, vous y pensez ! Mais de ce quartier qui a beaucoup changé, Dirty Dick n’a conservé que le nom. On y trouve une multitude de petits endroits sympas comme le Dirty Dick où l’ambiance est très agréable. South Pigalle, SoPi pour les branchés, est parfait pour se balader. Il y a plein de spots pour prendre des verres, dîner et même sortir. Et n’oublions pas que la butte Montmartre et le Sacré Cœur sont à deux pas. Alors laissez vos préjugés à la maison et redécouvrez ce quartier !

 

Pour ceux que ça tente et qui iront y faire un tour, faites nous part de vos impressions en écrivant un commentaire ci-dessous !